Dis moi, jeune fille, jeune homme, quel est ton souhait le plus cher?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques recettes de Cuisine

Aller en bas 
AuteurMessage
Haruka Nozomi
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 24/08/2010

Carte d'identité
Groupe (pour les hôtes/hôtesses précisez si humain ou non ): Hôtes poupées.
Orientation sexuelle :: bisexuel

MessageSujet: Quelques recettes de Cuisine    Lun 30 Aoû - 14:37


Légumineuse dérivée de la fève de soya, le tofu se classe dans les viandes et leurs substituts. Il constitue, en effet, une source de protéines d'excellente qualité, surtout s'il est très pressé. Celles-ci - d'origine végétale, et non animale - s'avèrent quelque peu incomplètes : consommez-les avec des produits céréaliers (pâtes, riz...) afin que l'organisme les assimile au mieux.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 14 g
Glucides 3 g
Lipides 8,7 g
Calories 124 kcal
Naturellement dépourvu de cholestérol, contrairement à la viande, le tofu apporte même des acides gras insaturés. Ce sont eux qui contribuent à réduire le taux du mauvais cholestérol. De plus, il contient du fer, d'origine végétale également, donc un peu moins bien assimilé que le fer héminique (issu du monde animal). A moins qu'un apport de vitamine C (persil, brocoli, kiwi, agrumes...) au même repas ne vienne le renforcer efficacement.

Pour finir, le tofu regorge de phyto-oestrogènes, des hormones qui réduisent, elles aussi, le taux de mauvais cholestérol au profit du bon. Mais surtout, elles ont l'atout de protéger du développement de certains cancer (du sein et de la prostate notamment) et des troubles liés à la ménopause.


Dégustation

Choisissez-le ferme ou soyeux, selon l'utilisation que vous lui réservez. Dans les deux cas, il se trouve au rayon frais de votre supermarché, des épiceries bio ou asiatiques, conditionné sous vide.

Conservez-le au réfrigérateur. Lorsqu'il est entamé, mettez le tofu ferme dans une boîte hermétique et couvrez-le d'eau. En changeant l'eau tous les deux jours, vous pourrez le garder une semaine entière. Le tofu soyeux, lui, ne se gardera pas plus de trois jours dans un récipient fermé.

Consommez le tofu ferme émietté, râpé, en petits dés ou en purée, dans toutes les préparations depuis l'entrée jusqu'au dessert. Car, s'il n'a pas vraiment de goût propre, il s'imprègne comme une éponge de celui des aliments qui l'accompagnent. Il gagne alors à être bien assaisonné. Il se marie d'ailleurs particulièrement bien avec la ciboulette, la sauce soja et les épices douces. En dés, glissez-le dans des salades composées, ou dans des tartes de légumes. Faites-le aussi mariner, pour le manger tel quel, ou le faire frire. Il s'incorpore également aux soupes et aux potages. Enfin, il permet de réaliser des desserts de fruits originaux.

Inspirez-vous de la gastronomie asiatique, si vous appréhendez de laisser aller votre créativité. Au Japon, on le met dans les nouilles et dans la soupe miso. On le prépare également à la manière des oeufs brouillés, garni de champignons et de fines herbes. Il est parfois frit en galette ou servi lors du shabu-shabu (fondue japonaise). En Chine, où on l'utilise volontiers plus ferme : il est cuit à la vapeur, parfois agrémenté de curcuma et de thé vert. On le fait aussi fermenter afin de le servir avec du riz gluant.

Le tofu soyeux, quant à lui, se déguste plutôt en sauce. Il peut remplacer avantageusement la mayonnaise, ou encore la crème fraîche et le yaourt, dans certaines recettes. Sa consistance permet de le fouetter pour le servir avec des fruits.

Histoire

Originaire de Chine, le tofu est un dérivé des fèves de soya. Là-bas, ces fèves avaient une grande valeur aux yeux des Anciens, qui les classaient parmi les cinq graines sacrées (avec le riz, le blé, l'orge et le millet). Ingrédient essentiel à la cuisine Mongole depuis le 2ème siècle avant notre ère, c'est vers les années 800 que le tofu a été introduit au Japon par des prêtres bouddhistes. Il est ainsi devenu une base quasi indispensable de l'alimentation asiatique. L'Europe le connaît seulement depuis le début du 20ème siècle, et peine à s'accoutumer à son aspect peu attrayant et à sa fadeur caractéristique.

Pour fabriquer ce précieux tofu, alternative aux produits de lait de vache pour les personnes allergiques et substitut efficace à la viande pour les végétariens, parfait pour les petits enfants, on transforme des fèves de soya (ou graines de soja jaunes) : après les avoir fait tremper, on les broie puis on en extrait un liquide, le tonyu (ou lait de soya pour les occidentaux). C'est à partir de ce lait, mis à coaguler, puis mélangé et pressé, que l'on obtient finalement le tofu. Dense et ferme, c'est en quelque sorte un fromage de soya. Lorsqu'on le qualifie de soyeux, il a la texture d'un yaourt ferme avec un goût agréable de crème fraîche.

Pour 6 personnes :
Ingrédients pour environ 36 sushis :
300 g de riz vinaigré (voir la recette sur ce site)
200 g de poisson au choix (saumon, bar, sole, maquereau, ici du thon)
3 feuilles d'algues séchées (nori)
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz diluées dans 20 cl d'eau froide
un peu de wasabi
une natte de bambou
(Tous ces produits sont disponibles dans les épiceries japonaises)
Préparation : 90 mn
Cuisson : 0 mn
Repos : 0 mn
Temps total : 90 mn
1Découpez des lamelles de poisson d'environ un demi cm d'épaisseur, puis coupez-les en deux dans le sens de la longueur.

2Humectez vos doigts dans le mélange eau/vinaigre et étalez environ 75 g de riz sur une demi-feuille de nori, en laissant une bande de 2 cm sur le bord le plus éloigné.

3Déposez une tracée de wasabi au centre et sur toute la largeur du riz. Déposez vos lamelles de poisson le long de la wasabi.

4Tout en maintenant la garniture, roulez délicatement la natte en la tenant entre les index et les pouces. Roulez la natte jusqu'à ce que les bords de l'algue se touchent et imprimez une légère pression uniformément sur l'ensemble du rouleau.

5Déroulez la natte. Humidifiez la lame d'un couteau large et coupez le rouleau en deux, puis chaque moitié de rouleau en trois.

Pour finir... Les makis se dégustent avec de la sauce soja, du gingembre mariné et de la wasabi. On peut aussi en faire avec de l'avocat, des carottes, du concombre...



Préparation : 30 min
Cuisson : 20 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- ramens pour 4 personnes
- choux Chinois (ou choux blanc)
- gingembre
- 2 échalotes
- un bouquet d'oignons nouveaux
- un beau bouquet de coriandre
- 1 oeuf entier
- sauce soja (chinoise ou japonaise)
- sauce pimentée (type tabasco)
- 2 cubes de preparation : pour canard laqué

Préparation :

Amener 1,5 l d'eau à ébullition.

Ajouter les ramens, et laisser cuire 4 min.

Une fois cuites, mettre les ramens dans des gros bols chinois individuels.

Amener à ébullition 2 l d'eau, et mettre les deux cubes de préparation pour canard laqué.

Couper très finement le choux.

Baisser le feu, et dans l'eau frémissante mettre le choux.

Pendant que le choux cuit, couper en fines lamelles le gingembre, les échalotes, et les oignons nouveaux. Ciseler la coriandre.

Et mettre chaque ingrédient dans des coupelles.

10 min avant la fin de la cuisson, ajouter l'oeuf, et battre au fouet.

Une fois le bouillon prêt, le verser dans les bols sur les ramens.

Mettre dans le bouillon dans les bols, la coriandre, le gingembre, les oignons, et les échalotes, selon les goûts.

Ajuster l'assaisonnement avec la sauce soja et la sauce pimentée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paradisehostclub.forumgratuit.org
 
Quelques recettes de Cuisine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un site de recettes de cuisine sympa
» recettes de cuisine de papy billou :o)
» Recettes de cuisine
» Cuisine mapuche
» LA CUISINE ETHIOPIENNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paradise Host Club :: Tous les garçons et les filles de mon âge....♫ :: Sous sol :: Bibliothèque souterraine-
Sauter vers: