Dis moi, jeune fille, jeune homme, quel est ton souhait le plus cher?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Haruka Nozomi

Aller en bas 
AuteurMessage
Haruka Nozomi
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 24/08/2010

Carte d'identité
Groupe (pour les hôtes/hôtesses précisez si humain ou non ): Hôtes poupées.
Orientation sexuelle :: bisexuel

MessageSujet: Haruka Nozomi    Mer 25 Aoû - 11:41

center]CARTE DU PERSONNAGE


Provenance de votre avatar :

Général

Nom: Nozomi
Prénom: Haruka
Anniversaire : le 6 janvier
Âge: 19
[center]Nationalité: Japonaise
Groupe : hôtes
Métier (pour le personnel de l'université) ou Baito pour les étudiants ( job étudiant) : il a un petit job à mi temps à la cafétéria.
Sous groupe ( pour les hôtes et hôtesses seulement poupées ou humain?: il est une poupée
Surnom : Haru
Orientation sexuelle: Bisexyel

Santé: une poupée peut-elle être malade? Bien sûr que non aussi il n'a pas d problèmes de ce côté là.

Allergie(s) :aucune
Fantasme(s) : le jeune homme a un fantasme plutôt romantique : faire l'amour avec l'être aimé sous la pluie. Pour un côté plus hot eh bien vous verrez bien.

Peur : De rester à jamais un Pantin
Manie : se masser la nuque quand il est nerveux et il fume aussi quand il est nerveux.



DESCRIPTION



Description physique:

Dans la pénombre de l'atelier, assis dans un fauteuil vous pouvez voir notre "poupée" endormie. Sa respiration est lente, ses paupières sont closes. Chut, il dort. Ses cheveux ont la couleur de l'océan par beau temps. Sa peau est une peau synthétique imitant à la perfection la vraie peau humaine. Elle est douce, chaude possédant la couleur des pétales de cerisiers. Elle évoque le printemps dans sa naissance. Si il ouvre les yeux, vous pourrez apercevoir d'une couleur imitant l'améthyste. C'est un regard rêveur, charmant, souriant mais tantôt traversé par la triste pensée qu'il n'est pas vraiment humain même si il a l'apparence humaine. Le jeune homme possède un nez fin et droit, aquilin comme les dieux grecs. Ses lèvres sont fines mais bien masculine. Son port de tête a quelque chose de noble. Son torse est légèrement musclés. On peut voir que Père à penser à tous les détails et n'a rien oublié pour faire ses poupées. Tout est là, les tétons , le nombril et quelque chose d'essentielle qu'on ne citera pas ici. Son ventre est plat mais quoi d'étonnant pour un pantin? Ses hanches sont bien dessinées, pas de bouées, rien que la finesse sans pour autant être des hanches de femmes. Ses jambes longues et élancées lui donnent sa sature de 1m87. Ses chevilles sont fines et ses pieds sont assez grands, il chausse du 46.

Mais est il pour autant parfait? Non car il possède un coeur mécanique animé par la magie aussi peut-il ressentir ce que ressente les humains.

Qu'ajoutez d'autre sur notre bel endormi? Les vêtements bien sûr. Il possède une garde robe quand il travaille en tant qu' hôte donc vêtements sexy, élégants, mettant en valeur son être. Il possède aussi des vêtements simples pour le baito mais aussi quand il sort en ville pour se flâner ou qu'il doit faire quelques travaux pouvant mettre en danger ses beaux vêtements.

Description mentale:

Pantin , poupée ne veut pas dire esclave ou soumis. Monsieur a son petit caractère et il sait bien le faire entendre quand nécessité fait loi. En tant qu' hôte, il sera serviable, un vrai prince charmant pour vous procurer du rêve. Il est bien à l'écoute des autres et semble avoir développé un don pour comprendre et ressentir ce que les autres pensent et ressentent. Le jeune homme est prévenant. Ne cherchez pas de narcissisme chez lui, il n'y est pas. On peut dire que le jeune homme sait bien faire rire les autres afin de chasser les larmes. Il se met en quatre pour aider ses invités mais aussi ses amis. Il ne sait pas vraiment mettre de nom sur les émotions qui s'emparent de son coeur mécanique. Concernant ses "frères " et ses "soeurs", il ne sait pas non plus ce qu'il ressent à leur encontre quoiqu'il les soutienne dans leur démarche sauf quand ce sont des démarches qu'il juge absurde là il tentera de les faire changer d'avis. Je peux vous dire qu'il est un peu paternel envers les hôtes poupées et envers ce dont il se sentira un peu plus "vieux dans sa tête".

Concernant le club de l'épouvante, il s'amuse de temps en temps à leur faire croire qu'un fantôme circule dans l'école aussi joue t il à travestir les autres hôtes ou encore les étudiants ou les délinquants en sorte de monstre histoire de rire un peu; Méchant? Non juste un peu gamin de temps en temps, ça ne fait pas de mal non?

Les délinquants ou déliquantes? Il ne les juges pas. Il se contente de les observer, de leur prêter écoute et de les aider à s'en sortir. Comment pourrait il se permettre de les juger alors qu'il n'est pas parfait? Que lui même peut commettre des erreurs?

Les gardiens, le personnel? Respectueux envers eux quoiqu'un peu envieux envers ceux et celles qui ont réussi à passer du statut de poupée à humains à part entière.

La fée qui leur à donné vie? Il est un peu furieux contre elle car elle leur a donné vie alors qu'ils sont poupées. Pour lui, ils auraient mieux fait de rester humain.

son souhait? trouvé l'âme soeur, devenir humain et que tout le monde trouve sa part de bonheur.

Les défauts? je dirais que sa tendance a vouloir bien faire, le conduit à faire des erreurs. A force de vouloir trop bien faire, on finit en mayonnaise. Son énorme défaut, selon son point de vue, est de ne pas avoir d'humanité. Il rêve d'être réellement humain. Il a tendance aussi à s'isoler, à tout garder au fond de soi jusqu'au moment où ça éclate.



Biographie: (minimum 20 lignes)


Tout commence par l'histoire d'un vieil homme dont le seul lot est la solitude. Replié dans sa maison, il a fuit les hommes et les femmes. Ecouré de ce monde, il travaille encore et toujours sur des compagnons et compagnes parfaits. Ses doigts agiles sculptent, taillent, peignent des poupées à taille humaine. Il y passe des jours, des nuits entières. Là dans la pénombre de son atelier, il me fit avec amour. Il a donné forme à mon corps, mis de la couleur sur mon être. Comme un peintre, il a peint mon visage, comme un coiffeur, il a coupé et taillé mes cheveux. Comme un bijoutier, il a mis des pierres dans mes orbites vides. Vous assistez à ma naissance. Il a mis tous les détails et je ressemble traits pour traits à un être humain. Il me pare de vêtements puis m'assois dans un fauteuil qu'il rapproche de mes frères et de mes soeurs. Je n'ai pas encore conscience du monde. Je ne suis qu'une poupée et ma parole, mes mots, mon ressentit, tout est imaginé par ce vieil homme. Puis l'heure du sommeil vient pour lui alors il s'en va dormir mais la fée vint et donna vie à l'être que j'étais. Elle fit en sorte que ma peau devienne comme celle d'un être humain et avec un soupçon de magie, elle glissa les sentiments dans mon corps mécannique. Vous savez c'est étrange. J'avais l'impression de m'éveiller. Ma bouche s'ouvrit en un long baillement, je frottais mes yeux et découvrit pour le moment l'atelier. C'était le monde pour moi. La peur fut la première chose que j'expérimentais. J'étais désorienté. La fée m'expliqua ce qu'elle avait fait pour le vieil homme et pour moi mais moi avais je vraiment demandé au monde de vivre? La vie est quelque chose que l'on ne comprend pas vraiment quand on sort d'un long sommeil. En regardant autour de moi, je constatais que mes frères et mes soeurs, elle aussi, s'étaient éveillés. Tout était inconnu et tout leur était inconnu. Il a fallu à prendre à se mouvoir avec grâce et vivre entièrement. Ce ne fut guère facile. Quand le jour vint, nous avons découvert le soleil et constater qu'il faisait mal aux yeux. Nous avons aussi constater que le temps change mais nous..Nous ne changeons pas. Nous apprenons mais nous demeurons figés au niveau du corps. Nous avons appris à parler ensemble, à rire ensemble et faire pleins de choses que vous verriez comme ridicules et insignifiantes mais pour nous, cela signifiait beaucoup. Le monde clos de la maison et du jardin nous suffit durant quelques temps. Cependant au bout de quelques mois, le portail semblait être une invite à être franchi. J'ai eu le malheur de m'approcher un peu trop du portail pour courir après un chaton. J'ai découvert les hommes et les femmes humaines de ce monde, sous les traits d'enfants. Je n'ai pas eu la possibilité de vivre l'enfance. J'avais déjà ce corps. Depuis , chaque jour, j'allais au portail et je regardait les passants. Je découvris ainsi la vieillesse, le fait d'être adultes ou non , d'être parents ou non. Je découvris aussi la pauvreté sous les traits d'un mendiant que la foule s'amusait à insulter. Ce fut cet événement qui me fit grimper le portail pour franchir la rue. Je découvris alors le monde de la circulation de la route. J'ai bien failli me faire écraser par un cheval avant de pouvoir parler à ce vieux mendiant. Il m'a sourit de son beau sourire édenté. Il m'a raconté le monde à travers ses rides, sa famine et ses cicatrices. Je lui ai posé beaucoup de questions et il m'a toujours répondu et tenter de répondre quand la réponse lui manquait. C'était un brave mendiant car il aurait pu m'envoyer paître, me dire d'aller au diable. Il m'a confié que j'inspirais le respect j'ignore pourquoi. Il m'a fallu rentrer et j'ai envié le monde extérieur. J'ai trainé ma carcasse de pantin en me demandant et pourquoi pas moi? N'y a t il rien que je puisse faire? J'enviais les humains même si le vieux , celui que j'appelais père, me disait que les humains étaient vils, fourbes, lâches, violents. En observant le monde, je me suis dit mais il y a forcément un point de départ à toute cette violence. N'est ce pas le malheur qui pousse les gens à faire tout et n'importe quoi?

Les jours ont encore passé, le vieux mendiant est mort d'une pneumonie. C'est si horrible de constater que le monde meurt et que toi, tu demeures ainsi éternel. J'ai perdu l'affection du vieux mendiant. Le temps semble aussi vouloir rattraper Père, lui rappeler sa condition d'hommes. Il tousse de plus en plus. Il crache du sang, il a de plus en plus de mal à marcher. Lui aussi va disparaître... On m'a raconté que les hommes étaient faits de poussières et qu'ils redeviennent poussière une fois que la mort vient les chercher c'est pourquoi j'attendais avec appréhension le moment où Père ne deviendrait plus qu'un tas de petites cendres. Les cauchemares vinrent envahir ma pauvre carcasse. Je me réveillais en sursaut et allait soigner Père que j'entendais geindre de douleur. Nous , ses enfants, nous avons découvert ce qu'était faire son tour de garde. Nous avons vainement tenter de persuader père de voir un médecin mais il a refusé les traitant de charlatants. Il s'efforçait d'être toujours debout aux aurores. Il me semble que la fée est venue et qu'elle lui a dit que cette maison allait se transformer, que le temps de sa tranquillité était finie. Je sens l'inquiétude de père tapisser progressivement la maison. Il nous jette de temps à autre des coups d'oeil qui se veulent discrets.

«  Es tu heureux? »

M a t il demandé. Je n'ai pas su lui répondre. Je voulais continuer à voir le monde, le découvrir, dans sa totalité et pas seulement à travers les livres. Père a soupiré et il semble avoir compris ce que la fée lui avait révélé et qu'il était contraint de fère. J'ai vu Père rajeunir et prendre les traits de sa jeunesse. Il était beau , comme un Dieu. Il est sorti , comme ça le soir puis il est revenu tard dans l'après midi.

«  J'ai fait mon devoir. La lignée est assurée.. »

Puis il m'a tout dit. Il a repris sa vieillesse, sa maladie. La fée est venue. Elle a eu un pauvre sourire et elle a dit :

«  Il est temps.. »

Père a hoché de la tête , m'a embrassé sur le front comme si il me souhaitait bonne nuit. La maison avait changé, elle était devenue grande , très grande. J'ai senti les ailes du sommeil m'effleurer. Non je ne veux pas dormir! Je ne veux pas redevenir une poupée sans vie! Je veux vivre! Laissez moi!

Le noir. Adieu je meurs...

*


Le corps de Haruka s'effrondra dans les bras du vieil homme. Doucement, gentiment, il le porta à l'étage supérieur là où se trouvait la chambre de la poupée. Il regarda Haruka qui dormait , dans ses bras. Il sentait son souffle, voyait son torse se soulevait et s'abaissait doucement. On aurait vraiment dit un être humain. Il ouvrit la porte et le déposa avec précaution sur le lit. Là, il lui changea de vêtements pour des vêtements simples histoire que le dormeur ne soit pas gêné dans ses mouvements.

«  Tu es si beau Haruka, j'espère que ton souhait se réalisera.. »

Bien sur Haruka ne pouvait pas l'entendre, ni même voir la tendresse paternelle qui brillait dans le regard du vieux sculpteur. Il soupira profondément en plaçant un drap sur le corps de l'endormi. Il éteignit la lumière et ferma doucement la porte. Il fit la même chose avec toutes ses poupées. Il alla ensuite à son bureau et laissa une lettre à son fils naturel dans laquelle il disait tout et expliquait tout. Il lui recommandait aussi d'accroitre la famille en faisant aussi des enfants, en ayant des cousins, des oncles. Ca serait un secret de famille. Ils seraient les futurs gardiens. Une fois, tout cela fait le vieil homme s'endormit , dans son fauteuil et ne se réveilla plus. Personne n'osa toucher à la maison que l'on disait maudite, habitée par des fantomes. Elle resta donc abandonnée, se couvrant de toiles d'araignée et de poussières puis la succession vint. La maison fut nettoyée ,après beaucoup de siècles et de temps, et la descendances du vieux vint rouvrir le palace afin d'en faire une école pas comme les autres....

*

Je me suis réveillé en sachant que je ne verrais plus jamais Père. A la place, c'était des inconnus qui nous expliquait notre mission. Ils firent de nous des êtres hautement cultivés, raffinés pour devenir des hôtes et aider le monde à devenir meilleur. Ils nous expliquèrent aussi comment devenir de vrais humains. Mais y arriveront nous? Je ne sais pas. En attendant, il est temps de m'habiller pour accueillir les étudiants, les déliquants et tous ceux qui viendront dans cette école.




QUESTIONNAIRE ESSAYER A REMPLIR (si vous le remplissez pas ce n'est pas grave ^^

1. Pour vous qu'est ce que Rosen Maiden? un super manga avec de beau dessin niveau graphisme. On y voit clairement un rappel à Alice au pays des merveilles.
2. Votre personnage préféré dans Ouran Host Club? les jumeaux et Tamaki (le king), ils me font trop rire.
3. Comment avez vous connu le form? je l'ai construit
4 Selon vous, qu'est ce que le bonheur? " Peut-être le bonheur n'est-il qu'un contraste, mais il y a une foule de petits bonheurs qui suffisent pour parfumer la vie."
5. Quel est votre définition de l'érotisme? ou pour vous qu'est ce que l'amour? choisissez l'une des deux questions... Les deux sont mêlés. Sans érotisme, l'amour peut devenir plat.
6. Quels sont les qualités que recherche votre personnage chez quelqu'un? la sincérité, la fidélité et l'humour.
7. Si vous êtiez animal , vous seriez? un chat ou un chien ou encore un étalon =o
8. Votre menu préféré? Ramens *o*
9? Pour vous qu'est ce qu'un bon délire? quelque chose qui conduit à une bonne crise de fou rire, un rp débile où les perso font n'importe quoi.
10. Votre présence sur le forum? 8 .9 je suis le fondo quand même !

Code pour prouver que vous connaissez le règlement avec la mention lu et approuvé s'il vous plait :
Code validé par moi meme et j'approuve le règlement que j'ai lu ( bien obligé puisque j'ai du le taper uu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paradisehostclub.forumgratuit.org
 
Haruka Nozomi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radio Nozomi, c'est fini
» Nozomi Mikazuki [PNJ]
» La chasse ce n'est pas si facile [Myouga Nozomi]
» Goto Miyabi Relationship
» Sasaki Nozomi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paradise Host Club :: Il était une fois. :: Dossiers d'admission. :: Présentations validées. :: Hôtes / Hôtesses-
Sauter vers: